Méthodologie de mesure des impacts évités

Dernière mise à jour :19 / 10 / 2017

pwcDéfinie en collaboration avec PWC, la méthodologie valorise les impacts évites en comparant le ratio de consommation de l’année N par rapport à celui de l’année de référence.

 

LE PÉRIMÈTRE ET L’APPROCHE

Les calculs ont été réalisés sur une période allant depuis l’année de l’entrée d’Eurazeo PME au capital de la participation considérée jusqu’à l’année 2016 incluse ou si la donnée est indisponible, la première année de reporting : pour Léon de Bruxelles, l’année de référence est 2009 pour le social, et 2011 pour l’environnemental, et pour DESSANGE International, l’année de référence est 2011.

MÉTHODOLOGIES DE CALCULS

Dès que cela a été possible, les calculs ont été fondés sur des indicateurs opérationnels (ex: un ratio par nombre de couverts servis pour Léon de Bruxelles). En l’absence d’indicateur opérationnel, les calculs ont été réalisés à partir du chiffre d’affaires. Pour chaque société, une année de référence a été déterminée, permettant ensuite de mesurer l’évolution (amélioration ou dégradation) pour chacun des indicateurs.

Les progrès ont été mesurés et cumulés chaque année par rapport à l’année de référence

Les indicateurs ayant fait l’objet de calculs d’impacts ont été définis selon des critères d’existence de démarches de progrès dans l’entreprise, de matérialité et de disponibilité et qualité des données sur les années considérées.

La méthodologie détaillée est disponible sur le site internet d’Eurazeo PME, rubrique Responsabilité.

Langues